Prière d’un touriste : Me voici devant toi, Seigneur ? Pourquoi ?

Chapelle ouverte

Je ne sais pas très bien. L’église était ouverte… je suis entré… j’ai fait le tour… Et puis, j’ai pensé à toi.  Toi, Dieu que j’ai peut-être oublié mais qui demeures au plus profond de moi je me rappelle que tu m’as créé à ta ressemblance. Et cette marque en moi, elle est toujours présente… Même si je n’y pense pas. Oui, c’est peut-être toi qui m’as fait un petit signe discret mais amical. Alors que dire?
Oh ! Peut-être rien. Simplement passer quelques instants devant toi, puisque j’ai le temps, je suis touriste. Jésus, ton fils, a bien passé plus de trente années de sa vie avec nous. Alors, je peux bien prendre quelques instants.
Oui, réveille en moi ta présence, ton amour, ta joie, ta fidélité, ton pardon.
Et puis, j’en profite pour te dire tout ce que j’ai au fond du cœur :
mes joies… mes espérances… mes soucis… mes inquiétudes… mes peines… mes échecs…
Oui, je te confie tout ce que je suis, tout ce que je voulais être.
Je te confie aussi ceux que j’aime… Ceux que j’ai beaucoup de mal à aimer…
Je te confie le monde : Ses grandeurs et ses misères.
Tu vois, Seigneur ! ça fait du bien de prendre un petit moment pour se rencontrer, pour se parler.
Au fond, c’est pas si compliqué que ça de parler avec toi !
Après tout, on est de la même famille : Tu es mon père, je suis ton fils…
C’est je crois, des choses comme ça que nous a dites Jésus :
Ton fils premier, ton aimé, notre grand frère.
J’essaierai, même quand je ne serai plus touriste, de recommencer de causer avec toi.
Seigneur, je te dis « au revoir » parce qu’un touriste, ça ne reste pas longtemps à la même place, sinon, on n’est plus touriste.
Mais, Seigneur, tu peux m’accompagner, marcher avec moi, tu es si discret que personne ne te verra, mais moi, je saurai que tu es toujours avec moi.

Bulletin de la paroisse St Bernard du Mont Blanc  juillet 2009

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*